Intervenants

             Fabrice Berna.

Je suis depuis septembre 2017 Professeur de Psychiatrie aux Hôpitaux Universitaires de Strasbourg et chercheur affilié à l’unité Inserm 1114. J’ai effectué mes études de médecine à Nancy, puis débuté un double cursus en recherche à Strasbourg (thèse de science et habilitation) enrichi de deux séjours de post-doctorat à Heidelberg et Hambourg. Mes travaux de recherche portent sur l’exploration et la remédiation des troubles de la mémoire autobiographique et de l’identité personnelle dans la schizophrénie. Je suis responsable du centre expert schizophrénie de Strasbourg et du réseau national des centres experts schizophrénie de la fondation FondaMental. Parallèlement, je m’intéresse aux médecines complémentaires et notamment aux représentations et croyances associées à ces médecines. Je suis membre du Collège Universitaire des Médecines Intégratives et Complémentaires depuis sa création en 2017, secrétaire générale de l’Association des Thérapie Complémentaires aux Hôpitaux Universitaires de Strasbourg (ATC’HUS) et membre du comité pédagogique du DU de Médecine Méditation Neurosciences (Université de Strasbourg) depuis sa création.

  

Frédérique Dambre Frédérique Dambre.                 

Je suis titulaire d'un master professionnel en ingénierie de l'enquête en sciences sociales (2006) et d'un master professionnel en management public territorial (2009), tous deux obtenus à l'Université de Lille 1. J'ai travaillé dans des collectivités territoriales en région Nord Pas de Calais, maintenant Hauts de France, sur l'évaluation des contrats urbains de cohésion sociale (Politique de la Ville), et sur les politiques de formation de personnel paramédicaux. En 2014 j'ai obtenu un master recherche en sociologie de la santé suite à une recherche sur le vécu de la maladie par les personnes touchées par le cancer. J'ai ensuite démarré un doctorat de sociologie anthropologie de la santé en 2015 sur les thérapies complémentaires et les transformations des pratiques de soins en France. Ce travail est mené sous la direction du Pr Patrice Cohen, du DySoLab, Université de Rouen. Mes thèmes de recherche concernent le pluralisme médical, la sociologie des professions de santé, la sociologie et l'histoire de la médecine.

 

Houseman Michael Houseman. 

D’origine étasunienne, formé à l’ethnologie à l’Université Paris Nanterre, Michael Houseman est directeur d’études à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE) et rattaché à l’Institut des Mondes Africains (IMAf). Il a mené des enquêtes ethnographiques chez les Beti du Sud-Cameroun, à Abomey (Bénin), au Sénégal, en Guyane Française et en Europe. Ses recherches, animées par une perspective systémique d'inspiration batesonienne mettant l’accent sur les formes relationnelles, ont longtemps porté sur les rituels initiatiques et autres, ainsi que sur la parenté et l’organisation sociale. Il s’intéresse actuellement aux pratiques cérémonielles relevant des mouvances dites « alternatives » (New Age, Néo-paganismes, Développement Personnel) dans les sociétés occidentales contemporaines, et poursuit une recherche sur la danse à vocation transformative (Biodanza, 5 Rythmes, etc.). Il est notamment l’auteur de Naven ou le donner à voir : vers une théorie de l'action rituelle (Editions MSH/CNRS, 2009, avec C. Severi), et Le rouge est le noir. Essais sur le rituel (Presses Universitaires le Mirail, 2012).

 

Moisseeff Marika Moisseeff. 

Ethnologue et psychiatre, est chercheur au CNRS rattaché au Laboratoire d’anthropologie sociale du Collège de France (Université de recherche Paris-Sciences-et-Lettres). Ses recherches sur les processus de constitution des identités, personnelles et collectives, se fondent sur un travail de terrain au long cours dans une communauté aborigène australienne, et sur une approche comparative des représentations de la différence des sexes et de la procréation. Une importante partie de ses travaux actuels est consacrée à l’approche comparative du traitement de la mort et du deuil.  Elle participe aux formations à la thérapie familiale de l'Université Paris 8. Elle a publié deux livres (Un long chemin semé d'objets cultuels : le cycle initiatique aranda, EHESS 1995 ; An Aboriginal Village in South Australia, Aboriginal Studies Press, 1999) et de nombreux articles : http://las.ehess.fr/index.php?1755

 

Mélodie Peltier-Henry.

mélodieMélodie PELTIER-HENRY est actuellement doctorante en droit privé et sciences criminelles. Rattachée à L’Institut François Gény de l’Université de Lorraine, Mélodie PELTIER-HENRY est également chargée d’enseignements et a déjà eu l’opportunité d’intervenir dans divers colloques.

Titulaire d’un master en droit pénal et sciences criminelles, d’un diplôme universitaire de criminologie et ayant auparavant obtenu une maîtrise en droit civil, Mélodie PELTIER-HENRY concentre principalement ses travaux de recherches dans ces différents domaines.

 

 

 

 

Rabeyron    Thomas Rabeyron. 

Professeur de psychologie clinique à l’université de Lorraine (Nancy), laboratoire Interpsy (Equipe PsyCliP), membre honoraire de recherche à l’université d’Edimbourg et psychologue clinicien au CHRU de Nancy. Ses travaux portent notamment sur les processus de symbolisation, l’évaluation des psychothérapies psychanalytiques et les liens entre neurosciences et psychanalyse.

 

 

 

 

 

 

 

Clémentine Raineau.

e08603b03bb246e2e03b0e911be8a160.jpegClémentine Raineau est anthropologue (CHEC/MSH de Clermont-Ferrand) et travaille dans le domaine des soins et de la santé. Ses ancrages théroriques et méthodologiques puisent à l’Ethique du care et à l’Acteur-réseau. Après plusieurs années de recherche sur les itinéraires de soins et les recours non-conventionnels en cancérologie, elle poursuit l’exploration du pluralisme thérapeutique à partir du milieu rural auvergnat, parallèlement à sa charge de cours (Ecole de Sage-femme et Institut de Formation en Soins Infirmiers) et à son engagement dans l’Economie Sociale et Solidaire.

 

Sabine Rigon.

rigon

Professionnelle de santé, diplômée de l'EHESP, ma carrière m'a conduite d'un exercice au lit du patient à des fonctions d'encadrement au sein d'une équipe de direction hospitalière, ce qui m'a apporté une expertise dans le domaine du management organisationnel et de la gestion des ressources humaines.

Au niveau régional, des fonctions de conseilère technique et pédagogique régionale en DRASS, ARH puis ARS ont confirmé mon appétence pour la planification régionale de l'offre de soins.

Ainsi durant mes fonctions de directrice des ressources humaines en santé au sein de l'ARS Grand Est, j'ai investi notamment :

- la mise en application des évolutions de la réglementation découlant de différentes lois

- le champ de la formation et de l'exercice des professions de santé et des professions gravitant autour du soin

- la démographie des professionnels de santé pour un égal accès aux soins

- la stratégie et l'innovation dans les méthodes d'apprentissage et de prise en charge des patients en collaboration avec les acteurs nationaux et de la région pour faire aboutir les projets. 

Des publications ont étayé mes travaux.

 

Emmanuel Thibault.

Emmanuel FotoFormé depuis plus de 25 ans à la pratique japonaise de Seitaï Shidô et enseignant, Emmanuel Thibault étudie l'implication des techniques corporelles dans les rituels contemporains, en particulier l'articulation entre pratiques d'éducation à l'autonomie et sensibilisation au lien transpersonnelPhotographe, auteur et corédacteur de la revue Historia Occultae consacrée à l'actualité de l'ésotérisme, Emmanuel Thibault contribue depuis une dizaine d'années à la recherche anthropologique sur les rituels contemporains, notamment commeintervenant dans l'atelier « Nouvelles formes de médiation relationnelle » de M. Houseman & M. Moisseeff et au séminaire « Approches Comparées du New Age » (Collège de France/EPHE).  Avec Michael Houseman et Marie Mazella di Bosco, il a participé au programme de recherches Reassembling Democracy (Université d'Oslo) dans le cadre d’un projet sur la fonction des danses rituelles contemporaines. 

 

Tournier   Alexis Tournier. 

Est un praticien des arts divinatoires et reçoit des consultants pour des séances de conseils intuitifs et de voyance. Il est également formateur et accompagne des professionnels en devenir. 
Destiné à une carrière d'ingénieur, il quitte les mathématiques vers 20 ans pour ce métier hors du commun. Curieux de comprendre et de maîtriser sa pratique, il a suivi une supervision analytique pendant 10 ans et participé à plusieurs expériences scientifiques sur la capacité de voyance. Auteur de Comprendre la Voyance (Trajectoire 2016), il est un des rares praticiens à réfléchir son métier dans sa dimension éthique, psychologique et sociale autant que scientifique.

 

Personnes connectées : 1