Comités > Comité d'organisation

Comité d’organisation

deniseDenise Lombardi, docteure en anthropologie, membre du GSRL-CNRS (Paris). Formée tout d’abord à la pédagogie à l’Université Catholique de Milan (licence et maîtrise), elle a ensuite fait une maîtrise d’anthropologie du contemporain à l’Université de Milan-Bicocca pour se spécialiser dans le domaine de l’anthropologie religieuse à l’École pratique des hautes études (mention « Religions et Systèmes de Pensée ») où elle a soutenu en 2016 sa thèse. Sa recherche était consacrée à l’étude des formes de spiritualités contemporaines et en particulier aux pratiques à visée thérapeutico-spirituelle dites néo-chamaniques,elle a mené ses enquêtes ethnographiques en Italie et en France.

- Année 2018 : Ingenieur de recherche à l’Université de Lorraine dans le projet Altermental « Parcours de soins des patients-usagers de santé mentale entre dispositifs conventionnels et alternatifs en Lorraine” (IREPS 2017)  coordonné par Renaud Evrard et Deborah Kesssler-Bilthauer.Pour ce projet elle a mené une enquête ethnographique avec des professionnels de santé, des thérapeutes alternatifs et des patients en région Lorraine pour analyser les patterns dans les différents intineraires de soin.

- 2017 (mai-octobre) : Chercheuse associée à l’Université SUPSI (University of Applied Sciences and Arts of Southern Switzerland),  pour le projet « Design for wellbeing » sur la gestion du stress des acteurs et des musiciens (création du questionnaire et patterns).

http://www.designforwellbeing.ch/research

Publications (Sélection) :

2018 « Le voyage chamanique en tant qu’outil thérapeutique dans les pratiques néo-chamaniques en France et en Italie » dans Kessler-Bilthauer D. et Evrard R., Sur le divan des guérisseurs… et des autres, Éditions des Archives contemporaines, Paris.

2013 « It happeness, nonetheless… » dans Salvadori A., Nicola Martini. Nervo Vago. Éditions Mousse Publishing, Milan.

2012 « Les Français et le néo-chamanisme» dans Kaoues F., Vanel C., Vilmain V. & Fauches A., Religions et frontières, Éditions du CNRS, Paris.

 

RenaudRenaud Evrard, maître de conférences en psychologie, habilité à diriger des recherches, responsable de l’axe Psychopathologie clinique et projective du Laboratoire INTERPSY (Université de Lorraine). Ses recherches portent plus particulièrement sur les expériences de hantise, les liens entre adolescence et occultisme, ainsi que sur la clinique différentielle des personnes ayant vécu des expériences exceptionnelles. La question des frontières et des marges de la psychologie clinique reste au coeur de ses recherches, conduites désormais à l'Université de Lorraine où il a été recruté en tant que maître de conférences en 2015, et où il a obtenu son habilitation à diriger des recherches en 2017. Il dirige depuis 2017 l’axe Psychopathologie clinique et projective (PsyCliP) du laboratoire INTERPSY. 

 Bibliographie:

Kessler-Bilthauer, D., & Evrard, R. (2018). Se soigner autrement ? À la rencontre de la diversité thérapeutique. In : D. Kessler-Bilhauer & R. Evrard (dir.), Sur le divan des guérisseurs... et des autres. A quels soins se vouer ? (pp. V-XVIII). Paris : Edtions des archives contemporaines.

Evrard, R. (2018). Patients et psys face à l’exceptionnel. Marius et Françoise, médiums malgré eux. In : D. Kessler-Bilhauer & R. Evrard (dir.), Sur le divan des guérisseurs… et des autres. À quels soins se vouer ? (pp. 93-110). Paris : Editions des archives contemporaines.

 

deborahDéborah Kessler-Bilthauer, docteure en ethnologie, chargée de recherche au laboratoire 2L2S (Université de Lorraine).

Docteure en ethnologie, Déborah Kessler-Bilthauer est chargée de cours et chercheure associée au Laboratoire Lorrain de Sciences Sociales de l'Université de Lorraine. Depuis 2004, elle consacre ses travaux de recherche aux questions portant sur les soins et la santé. Sa thèse de doctorat portait sur les activités de guérisseurs lorrains qui exercent à la marge de la médecine scientifique. Avec Renaud Evrard (Maître de conférences en psychologie à l'université de Lorraine), elle dirige actuellement une recherche qui porte sur les dispositifs alternatifs et non conventionnels en santé mentale dans la région Lorraine.

 

Personnes connectées : 1